Du bon usage du Panafricanisme

Illustration de Jean-Baptiste PLACCA

Illustration de Jean-Baptiste PLACCA d’après une photo de Pierre RENÉ-WORMS pour RFI prise en 2020

Jean-Baptiste Placca est un journaliste et éditorialiste togolais né en 1953.

Il a été :

  • Chef Etranger à l’Agence togolaise de Presse, de 1978 à 1983,
  • Grand Reporter puis Rédacteur en Chef adjoint à “Jeune Afrique”, de 1984 à 1990,
  • Directeur de la Rédaction à “Jeune Afrique Économied’avril 1990 à novembre 1996,
  • Directeur de la Rédaction de “L’Autre Afrique”, de mai 1997 à septembre 2003.

Jean-Baptiste Placca est éditorialiste Afrique pour Radio France Internationale (RFI) depuis 2004, et travaille aussi pour le quotidien français La Croix”.

Dans son édito du 28 octobre 2023, Jean-Baptiste Placca souligne l’importance de la semaine de réflexion organisée par l’historienne Safiatou Diallo sur le panafricanisme à Conakry. Cette initiative, qui s’est déroulée du 23 au 28 octobre, a consisté en une série de colloques dans les principales universités de la capitale guinéenne, dont l’UKAG, et organisés par le CIRD (Centre d’Innovation et de Recherche pour le Développement) afin d’y célébrer le soixantième anniversaire de sa création. Jean-Baptiste Placca exprime le besoin de prendre du recul et de réfléchir au panafricanisme, une idée noble conçue il y a plus d’un siècle mais parfois détournée à des fins mercantiles.

Jean-Baptiste Placca critique ceux qui, via les réseaux sociaux, manipulent et déforment le panafricanisme à des fins personnelles, déplorant l’absence de respect pour les règles déontologiques et morales. Il souligne que le panafricanisme était à l’origine une idéologie de combat mais basée sur la réflexion de haut niveau plutôt que sur la violence verbale. Jean-Baptiste Placca rappelle les origines du panafricanisme, évoquant le désir des Noirs d’origine africaine de se reconnecter avec leur mère-Afrique et de contribuer à la régénération des peuples noirs.

Jean-Baptiste Placca rappelle également l’histoire des congrès panafricains, depuis le premier en 1900 à Londres jusqu’à celui de Manchester en 1945, qui a décidé d’implanter le mouvement en Afrique. Jean-Baptiste Placca note que malgré l’idée initiale des États-Unis d’Afrique, depuis les indépendances l’Afrique s’en est éloignée. En conclusion, il considère la semaine de réflexion comme une œuvre de salubrité publique face aux déviations et errements du panafricanisme depuis ses débuts.

Découvrez l’intégralité de cet éditorial de Jean-Baptiste Placca en cliquant sur ce lien.

Début des festivités de la 22ème promotion sortante de l’UKAG

Dr. Ousmane Kaba a pris part à la lecture du Saint Coran à l'occasion de la 22ème promotion sortante de l'UKAG

Début des festivités de la 22ème promotion sortante de l’UKAG.

Tôt ce matin, Docteur Ousmane Kaba, Président du PADES, a assisté à la première phase des festivités de la 22ème promotion sortante de l’UKAG. À cette occasion, il a pris part à la lecture du Saint Coran :

« Croyant en son Créateur (Allah), le Coran est ce livre saint qui nous guide et nous mène sur le droit chemin, celui de la vérité. C’est pourquoi, pour avoir le monde physique, social, il faut le Coran, et pour avoir l’au-delà, il faut également le Coran, car il est le résumé du monde visible et invisible. »

Bonne chance aux récipiendaires sur le marché de l’emploi.

Kaba Tron Konaté, rédacteur en chef du PADES

Docteur Ousmane Kaba au CIRD qui célèbre les 60 ans de l’intégration africaine

LE CIRD CÉLÈBRE LES 60 ANS DE L'INTÉGRATION AFRICAINE Thème: Mesurer le développement dans les pays de l'union économique et monétaire CONFÉRENCE DE LANCEMENT DE LA SEMAINE Dr. Ousmane KABA, Fondateur et Président de l'Université Kofi Annan Mr. Léandre BASSOLE, Responsable Pays de la BAD (Banque Africaine du Développement) en Guinée CIRD - Centre International de Recherche et de Documentation Lundi 23 Octobre à 10h à l'Université Kofi Annan de Guinée

Le CIRD (Centre d’Innovation et de Recherche pour le Développement) célèbre le soixantième anniversaire de l’intégration africaine à travers une semaine de conférences dans les Universités et un colloque, qui sera l’occasion de poser un regard scientifique sur le passé, le présent, les atouts et les défis de l’intégration africaine.
Trouvez en cliquant sur ce lien, le programme du colloque international sur les 60 ans de l’intégration africaine.

Vous pouvez suivre le discours du Docteur Ousmane KABA en cliquant sur ce lien ou bien sur l’image ci-dessous.

Discours du Docteur Ousmane Kaba au CIRD pour célébrer les 60 ans de l'intégration africaine

Cette vidéo est calée sur le discours du Dr. Ousmane KABA débute à +00:27:00

Docteur Ousmane Kaba, à la cérémonie du quarantième jour de feu Amara Camara

Docteur Ousmane Kaba, à la cérémonie du quarantième jour de feu Amara Camara

Cliquez sur l’image ci-dessus afin de mieux apprécier la cérémonie du quarantième jour de feu Amara CAMARA

Ce vendredi, 20 octobre 2023, le maestro de la classe politique guinéenne, S.E. Docteur Ousmane Kaba et certains membres influents du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) se sont rendus au domicile de feu Amara Camara, ancien ambassadeur de la Guinée 🇬🇳 en France sous le régime antérieur afin d’implorer le Seigneur pour le repos éternel de l’illustre disparu 😭.

Son Excellence feu Amara Camara avant d’être « remier représentant de l’Etat guinéen dans l’hexagone » avait mis son expertise au service de l’UNESCO. Une belle âme s’en est allée laissant un grand vide au sein de sa famille et de sa communauté.

Au nom du PADES, nous présentons nos condoléances les plus sincères à la famille éplorée. Puisse l’âme de notre bien aimé, reposer en paix et le souvenir de cet être si cher, si bon, si jovial rester à jamais dans nos esprits et dans nos cœurs quotidiennement. Mémoire universelle 😭😭😭 !

Kaba Tron Konaté, rédacteur en chef du PADES

Hommage à l’épouse du Docteur Bana Sidibé, ancien ministre de l’urbanisme et des travaux publics, père incontesté de l’urbanisation de la ville de Conakry

18 octobre 2023, Docteur Ousmane KABA présente ses condoléances au Docteur Bana SIDIBÉ

Docteur Ousmane Kaba, Président du PADES, dans la famille en deuil du Docteur Bana Sidibé

Ayant appris le décès de l’épouse du Docteur Bana Sidibé, l’ancien ministre de l’urbanisme et des travaux publics, le père incontesté de l’urbanisation de la ville de Conakry, Docteur Ousmane Kaba, fondateur de la plus grande et la plus belle « université privée » de Guinée 🇬🇳 accompagné pour la circonstance de plusieurs cadres du parti, s’est rendu dans la famille en deuil pour présenter ses condoléances les plus émues.

Connu sur tous les chemins qui mènent aux biens, le « dauphin désigné du Seigneur » a remonté le moral du vieux bibliophile et architecte international. Cette rencontre familiale entre cousin et neveu tissée par le lien du mariage s’est soldée par des histoires émouvantes, passionnantes et parfois hilarantes substratums des pays mandingophones.

Que l’âme de la défunte repose en paix ! Puisse Allah l’accueillir dans son jardin d’Eden auprès des siens !

Kaba Tron Konaté, rédacteur en chef du PADES

Discours du Docteur Ousmane KABA, Président du PADES, pour les 65 ans d’indépendance de la Guinée

Discours du Docteur Ousmane KABA, à l’occasion des soixante-cinq ans d’indépendance de la Guinée.

« Guinéennes et guinéens, les soixante-cinq ans d’indépendance de la Guinée me donnent l’occasion de rendre hommage aux pionniers de cette indépendance. Je pense au Président Ahmed Sékou Touré et à ses compagnons : Elhadj Saïfoulaye Diallo, Louis Lansana Beavogui, N’Famara Keïta, Mafory Bangoura la martyre M’Balia Camara, et tant d’autres connus ou anonymes qui ont donné leurs vies pour qu’aujourd’hui nous soyons un pays de liberté. Mais, comme vous le savez, cependant, l’indépendance de la Guinée s’est réalisée dans les conditions douloureuses, qui ont déclenché des représailles dans le domaine diplomatique, économique et politique. Ces conditions ont plombées le développement de la Guinée. C’est pourquoi, la Guinée, malgré ses grandes potentialités est encore classée parmi les dix pays les plus pauvres de la Terre. La Guinée a souffert dans la solitude pour que les autres pays africains puissent être indépendants, libres et puissent jouir de leurs souverainetés. Encore aujourd’hui, dans la transition que nous vivons, malgré ces efforts très louables, comme par définition ces efforts demeurent dans ce court terme. La Guinée reste encore aujourd’hui à la croisée des chemins.

Bon anniversaire aux responsables et militants du PADES, bonne fête à toutes les femmes et à tous les jeunes de Guinée, bonne fête à l’ensemble du peuple. »

Dr. Ousmane Kaba, Président du PADES.