Docteur Ousmane Kaba, à la cérémonie du quarantième jour de feu Amara Camara

Docteur Ousmane Kaba, à la cérémonie du quarantième jour de feu Amara Camara

Cliquez sur l’image ci-dessus afin de mieux apprécier la cérémonie du quarantième jour de feu Amara CAMARA

Ce vendredi, 20 octobre 2023, le maestro de la classe politique guinéenne, S.E. Docteur Ousmane Kaba et certains membres influents du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) se sont rendus au domicile de feu Amara Camara, ancien ambassadeur de la Guinée 🇬🇳 en France sous le régime antérieur afin d’implorer le Seigneur pour le repos éternel de l’illustre disparu 😭.

Son Excellence feu Amara Camara avant d’être « remier représentant de l’Etat guinéen dans l’hexagone » avait mis son expertise au service de l’UNESCO. Une belle âme s’en est allée laissant un grand vide au sein de sa famille et de sa communauté.

Au nom du PADES, nous présentons nos condoléances les plus sincères à la famille éplorée. Puisse l’âme de notre bien aimé, reposer en paix et le souvenir de cet être si cher, si bon, si jovial rester à jamais dans nos esprits et dans nos cœurs quotidiennement. Mémoire universelle 😭😭😭 !

Kaba Tron Konaté, rédacteur en chef du PADES

Kankan, obsèques de Hadja Djènè KABA CONDÉ, le RPG-AEC boude

Extrait de l’émission MirradOr diffusée par FIM Guinée

Décès de l’ex première dame Hadja Djènè KABA CONDÉ, Dr. Ousmane KABA s’exprime …

Extrait de l’émission MirradOr diffusée par FIM Guinée

« On va partir du côté des États-Unis d’où nous avons en direct Docteur Ousmane KABA, le Président du PADES (PArti des Démocrates pour l’ESpoir) qui est aussi de la famille. Il est en direct ! Bonjour Docteur Ousmane KABA !
Bienvenu !

– Bonjour à tout le monde !

– Bienvenue ! Nos sincères condoléances à la famille KABA, mais aussi à tout le peuple de Guinée et au Professeur Alpha CONDÉ. Dans quel état d’esprit avez-vous appris la disparition de l’ex première dame, Madame Hadja Djènè KABA CONDÉ.

– J’ai appris ça le samedi en fin d’après-midi et c’est la raison pour laquelle je voudrais adresser mes condoléances à l’ensemble du peuple de Guinée au Président de la République Alpha CONDÉ et à toute la famille de Garou et aussi à Kankan. Je pense à la vieille maman. Ça me fait beaucoup de peine, parce que je la connaissais et c’est une dame qui était extrêmement supportrice, gentille, pour sa famille et donc je pense à cela ce matin. Et ce que je pourrais dire, c’est que nous ne sommes pas dans un temps politique. Nous sommes dans un temps d’humanité, dans un temps de solidarité, de deuil. En ce qui me concerne, ma vision de cette dame, qui était ma cousine, et qu’elle s’est beaucoup investie dans la solidarité, à travers la mise en place de centres de santé. Elle a distribuer beaucoup beaucoup aux pauvres de Guinée. Elle a fait beaucoup de choses. Elle avait un tempérament tourné vers la paix, la quiétude, dans les moments un peu difficiles … elle s’est investie aussi dans ce champ là ! Ce matin, je voudrais vraiment que ce ne soit pas un jour de débat, un jour de polémique, mais que ce soit un jour d’apaisement, de prière, pour l’âme de la défunte.

– Mais la polémique est là Docteur !? On ne peut pas l’ignorer. Elle a été créée par ce communiqué de la présidence qui a superbement ignoré, royalement ignoré, le mari de la défunte !? En l’occurrence, l’ancien Président Alpha CONDÉ. Qu’en dites vous !?

– Enfin moi, je n’ai pas de commentaire sur cela, parce que je ne veux vraiment pas rentrer dans les polémiques. Ce que je sais aujourd’hui, je pense à cette dame et à tout ce qu’elle a représenté dans ce pays et à toute sa bonne volonté pour secourir les pauvres. Je voudrais simplement dire avec votre émission :
Il y a un temps pour la politique !
Il y a un temps pour le deuil !
Il y a un temps pour simplement notre humanité.
Je suis très émue quand je vois ces images, et voilà, moi je ne peux pas vraiment m’impliquer dans tout cela. Pour moi, aujourd’hui, c’est un temps de réflexion et de prière. Prier l’Éternel ! Le bon Dieu ! Pour qu’il ait pitié de cette dame. Et qu’elle aille au paradis !

– Très bien ! Voilà ! On sent vraiment la tristesse l’émotion, qui noue votre gorge. Grand merci à vous Docteur ! […] »