Docteur Ousmane Kaba exprime sa solidarité et sa compassion à l’égard des victimes du drame de Kaloum

« Guinéens et guinéennes c’est avec beaucoup de tristesse et d’émotions que nous venons d’apprendre, hier soir, l’explosion du dépôt des hydrocarbures de la Société Guinéenne des Hydrocarbures SGH, à Conakry précisément à Kaloum, siège de l’ensemble de nos institutions.

C’est pourquoi, j’exprime mes condoléances les plus émues pour toutes les victimes et aussi ma compassion pour des dizaines de blessés dans cet événement malheureux. Que Dieu, puissant et miséricordieux, puisse apporter la paix pour ceux qui sont partis et que Dieu leur accorde le paradis.

Mesdames et Messieurs, des événements comme celui-ci sont l’occasion d’exprimer notre solidarité en tant que Nation. Notre solidarité, notre compassion, nos condoléances, aux familles, au gouvernement et à l’ensemble du peuple de Guinée.

C’est aussi l’occasion de manifester notre solidarité, d’une manière pratique, et encourager le gouvernement qui, a déjà agi dans le sens d’alléger la souffrance de ces pauvres victimes ! Qu’Allah, le Tout-Puissant, puisse sauvegarder notre pays la Guinée. »

Reportage de Reflet Guinée sur l’aide du Dr. Ousmane Kaba aux sinistrés de Kaloum

Obsèques de l’ex-première dame de la République de Guinée, Hadja Djènè CONDÉ née KABA, à la grande mosquée de Kankan

Photos du Docteur Ousmane KABA aux obsèques de sa cousine

Aux obsèques de l’Ex-première dame de la République de Guinée 🇬🇳, Hadja Djènè CONDÉ née KABA, à la grande mosquée de Kankan, capitale de Batè.

Aujourd’hui, devant les notabilités de Kankan et de toutes les contrées de la savane (Tron, Wassolon, Konia, Manden, Sanankoro, Hamana, Sankaran, Djallonkadougou, Woulada, Worobé, Sèkè, etc.), El-hadj Saliou CAMARA, premier imam de la mosquée Fayçal (Conakry) a dignement dirigé la prière sur le corps de feue, Hadja Djènè KABA CONDÉ, l’épouse de l’ancien chef d’État, Pr. Alpha CONDÉ.

À cette grandiose occasion, S.E. Docteur Ousmane KABA ne s’est pas fait narrer l’événement. Il a parcouru avec brio et maestria les grandes villes occidentales pour assister à l’enterrement de sa cousine : de Boston, capitale du Massachusetts en passant par Paris avant de fouler le sol de sa terre natale, Kankan Nabaya Batè.

« Une image vaut mille mots », a souligné un jour le célèbre écrivain Français, Victor Hugo.
C’est avec un cœur meurtri, attristé et aphonisé par les pleurs incessants que le futur locataire de Sékhoutouréah, a formulé ses prières pour le repos éternel de l’âme de la défunte dans le jardin d’Éden auprès des siens ! Comme pour dire que l’immortalité n’appartient qu’au seul et unique Dieu, l’incréé par excellence dans son firmament et dans sa voûte céleste ! Repose en paix, mémoire universelle.

Rédacteur : Kaba Tron Konaté, Communicant chef de Rédaction du PADES.